Au bout de la rue Tholozé à Montmartre, vous apercevrez un moulin. C’est le Blute-fin, plus connu sous le nom du Moulin de la Galette. Il appartenait à la Famille Debray, meuniers de père en fils, qui possédait plusieurs moulins sur la Butte. En mars 1814, la butte est le théâtre d’un événement dramatique: les Russes s’emparent de Montmartre. Les quatre frères Debray décident de tenir tête et se battent comme des lions. Mais trois d’entre eux seront tristement tués. Pour venger ses frères, l’ainé décime une partie des troupes ennemies par des tirs de canons et tue à bout portant l’officier en charge de l’opération. Furieux, les soldats russes survivants s’en prennent à lui, le démembrent et accrochent les morceaux de son corps aux ailes de son moulin qu’ils font tourner. C’est dit-on l’origine du nom donné au fameux ” Moulin Rouge ”

Pendant la nuit, la veuve du meunier épleurée viendra détacher les restes sanglants de son mari. Un monument funéraire est édifié au Cimétière du Calvaire pour rendre hommage aux quatre valeureux frères Debray. Leur tombe est surmontée d’un petit moulin de bronze qui, à l’origine avait une apparence rougeâtre, symbole d’un moulin ensanglanté et du deuil de toute une famille. Vous ne pourrez lui rendre visite qu’un seul jour par an, le cimetière n’ouvrant ses portes qu’à la Toussaint.

Share: