S’il y a bien un soir où les fantômes sont de sortie, c’est le soir d’Halloween! Du fantôme de l’Opéra, au fantôme rouges des Tuileries en passant par celui de Montsouris… Depuis des siècles, ils errent dans la capitale. En effet, de nombreux coins de Paris sont réputés être hantés. Légendes ou faits avérés ?  Voici quelques exemples des fantômes parisiens les plus célèbres !

Retrouve toutes ces adresses toutes dans l’application Mappiness. Visualise les sur la carte avec ta géolocalisation et reçois de notifications à proximité. Disponible sur Android et Apple.

Le fantôme de l’Opéra

Qui n’a jamais entendu parler du fantôme de l’Opéra ? Popularisé par Gaston Leroux en 1910, son histoire se déroule, à l’Opéra Garnier. Tout commence le 28 Octobre 1873. L’Opéra Pelletier prend feu et le pianiste Ernest y perd sa fiancée. Défiguré, le jeune homme trouve refuge dans les souterrains de l’Opéra Garnier alors en construction. S’ensuit alors une série d’événements tragiques, même après son décès… Aujourd’hui, on peut toujours voir la plaque « fantôme de l’Opéra » sur la porte de la loge 5. De quoi encore alimenter cette célèbre légende parisienne !

Opéra Garnier Place de l’Opéra, 75009 Paris, France

Le fantôme rouge des Tuileries

L’histoire commence en 1564 lorsque la Reine Catherine de Médecis fait tuer Jean dit l’Écorcheur, un boucher ayant son abattoir sur le site du futur Palais. Mécontent de devoir quitter les lieux, il menace de dévoiler les turpitudes de la Cour et les secrets inavouables de la reine-mère. Il faut donc l’éliminer ! Jean est sacrifié sans procès. Au moment de mourir, il promet de revenir d’entre les morts pour se venger. Promesse tenue ! Au Palais des Tuileries, un fantôme rouge ne tarde pas à se manifester et prédire la mort de la Reine “près de Saint-Germain”…. Et le fantôme n’avait pas tort !

Jardin des Tuileries, Rue de Rivoli, 75001 Paris, France

La maison hantée de la rue Frochot

On raconte que la demeure du n°1 Avenue Frochot serait en proie à une terrible malédiction. Au début du XXème siècle, la femme de chambre du directeur des Folies Bergère, y est sauvagement assassinée à coups de tisonnier. Le meurtre n’a jamais été élucidé. On dit que l’âme de la domestique hanterait la villa. Quelques années plus tard, ce sont deux nonnes qui sont retrouvées également sans vie après avoir été frappées violemment. Sans compter la mort, dans les mêmes circonstances, de Victor Massé et celle du critique de théâtre Mathieu Galey. Sylvie Vartan qui a acheté cette maison dans les années 70, n’y a jamais emménagé. Aurait-elle fuit le fantôme de la femme de chambre ?

La maison hantée du 1 avenue Frochot 75009 Paris

Le Fantôme d’Isoré de Montsouris

Le parc de Montsouris lui aussi à son fantôme : Isoré de Montsouris. Décapité au cours d’un duel par Guillaume d’Orange, il aurait été enterré ici. D’où la rue de la Tombe-Issoire, toute proche ! Isoré de Montsouris est un géant sanguinaire qui assiège Paris au 9ème siècle et terrifie la population. Pour le défier, le roi Louis le Débonnaire, envoie Guillaume d’Orange au combat. Aidé par une colombe, le chevalier finit, non sans difficulté, par terrasser le brigand. Depuis le fantôme d’Isoré hanterait les lieux. On raconte que c’est lui qui serait responsable du mystérieux incendie du Palais Bardo que l’on devait restaurer en 1991. 

Rue de la Tombe-Issoire 75014 Paris, France

Le fantôme de la rue Mahler

Nous voilà en pleine Révolution Française. Le 03 septembre 1792, la princesse de Lamballe, une amie proche de Marie-Antoinette, est jugée à la prison de la Grande Force, autrefois située au 3 rue Malher. A peine sortie, elle est horrifiée devant ces cadavres entassés et s’écrie : « Fi, l’horreur ! Je suis perdue ». Et voilà que la foule armée se jette sur elle. Sa tête est tranchée, son cœur arraché, les pointes de ses seins sectionnées. On lui ampute même son sexe ! Les restes de son cadavre sont abandonnés dans la rue. Depuis, le fantôme de la princesse erre dans la rue à la recherche de ses morceaux de corps éparpillés…

Ancienne prison de la Grande Force 3 Rue Malher 75009 Paris

Cet article t’a plu? Retrouve toutes ces lieux qui font peur dans l’application Mappiness. Visualise les sur la carte avec ta géolocalisation et reçois de notifications à proximité. Disponible sur Android et Apple.

Share: