sacré coeur

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi la Basilique du Sacré Coeur était-elle si blanche? La réponse risque de vous étonner ! En effet, c’est grâce à la pluie que l’édifice conserve sa blancheur immaculée. Comment est-ce possible ? Nous vous expliquons tout ici et bien plus encore sur ce monument mythique de Paris…


La pierre spécifique du Sacré Coeur

Inauguré en 1919, la basilique du Sacré Cœur a été construite avec la pierre du Château-Landon. Cette pierre provient des carrières de Souppes sur Loing, situé au Sud du département Seine-et-Marne (77). C’est cette même pierre qui a servi à l’édification de l’Arc de Triomphe et du pont Alexandre III. Paul Abadie, l’architecte du Sacré Cœur, ne l’a donc pas choisie par hasard ! En effet, la pierre du Château-Landon présente des propriétés remarquables. Ultra résistante, c’est aussi un matériau non spongieux. L’eau ne s’y infiltre pas.


L’action de la pluie

Mais la caractéristique la plus étonnante de cette pierre est qu’elle blanchit sous l’effet de la pluie. En effet, au contact de l’eau, elle sécrète une substance blanche, le calcin. Celui-ci s’écoule le long des parois puis durcit au soleil. Voila comment la basilique s’auto-nettoie à chaque averse ! Seules les parties protégées de la pluie ont noirci avec le temps. Néanmoins, vue dans son ensemble, la Basilique conserve sa blancheur perpétuelle. Depuis sa construction en 1875, la façade de ce monument centenaire n’a jamais été rénovée ! Donc, vive la pluie !


La générosité des français

Les pierres du Sacré Cœur ont pu être achetées grâce aux dons de millions de Français. Leurs initiales ont été gravées dans la pierre, face cachée. Et oui, le crowdfunding n’a rien de nouveau! Mais pourquoi un tel élan de générosité de la part des Français ? En 1871, la France se relève difficilement de sa défaite contre la Prusse et de la Commune, dont les combats les plus sanglants se sont tenus précisément ici, sur la Butte Montmartre. Certains voient ces malheurs comme une punition divine. Selon eux, l’édification d’une basilique à Montmartre permettrait « d’expier les péchés » des Français. Malgré les critiques, ce « voeu national » est voté à l’Assemblée Nationale. La première pierre de l’édifice est posée en 1875.


La « grosse meringue »

Prenez le temps d’observer son architecture atypique. Le Sacré Cœur fait exception parmi les autres églises parisiennes. D’ailleurs, sa silhouette ne vous évoque t-elle pas celle d’une mosquée, avec ses dômes surélevés ? Conçue par Paul Abadie, la basilique arbore un style romano-byzantin qui s’inspire des basiliques Sainte Sophie à Constantinople et Saint-Marc à Venise.

 

Sa couleur blanche ainsi que sa forme boursouflée lui ont valu le surnom de « grosse meringue » ! Et vous ? Vous la voyez la meringue ?

 

 

Share: